Problématiques :

 

Bien que la thérapie familiale systémique puisse concerner l’ensemble des difficultés rencontrées par une famille à un moment donné de son histoire, voici ci-dessous les motifs de consultation les plus courants :

 

  • Problèmes scolaires chez l’enfant
  • Problèmes de couple, séparation, divorce
  • Conflits entre plusieurs membres de la famille
  • Problématiques sexuelles (abus)
  • Problèmes psychosomatiques
  • Problèmes émotionnels et comportementaux chez l’un des membres de la famille
  • Maladie mentale ou maladie physique chronique chez un membre de la famille
  • Addiction chez un membre de la famille (drogue, alcool, etc.)
  • Préparation au départ ou deuil d’un des membres de la famille
  • Difficultés associées aux étapes de transition (enfance, adolescence, départ des enfants, naissances, retraite, etc.)

 

Mode d’intervention :

 

En thérapie systémique la famille est considérée comme un système dont tous les membres sont interdépendants. Ceci implique que les problèmes psychiques ou de comportement rencontrés par un (ou des) membre(s) ont aussi des conséquences sur d’autres membres de la famille. Selon ce courant thérapeutique, le ou les symptômes présenté(s) par l’un ou plusieurs membres de la famille (tels que décrochage scolaire, des troubles du comportement, etc.) seraient le signe d’un dysfonctionnement au niveau de la famille à une échelle plus générale.

 

Le symptôme est considéré comme pouvant servir à maintenir une situation en homéostasie, comme par exemple préserver la stabilité du couple ou de la famille. Ainsi, l’échec scolaire d’un enfant ou tout autre comportement problématique peut avoir comme fonction de monopoliser à ce point l’énergie des membres de la famille que ceux-ci en oublient d’autres conflits latents.

 

En favorisant les échanges entre les membres de la famille, le psychologue aidera notamment ceux-ci à dépasser la situation de crise, à adopter un fonctionnement plus « souple » et à trouver un nouvel équilibre plus satisfaisant. Accompagnant la famille dans ce processus d’évolution, le thérapeute va aider les membres de la famille à s’appuyer sur leurs propres ressources afin que ceux-ci puissent introduire du changement dans une situation qui provoquait de la souffrance et pouvait paraître sans issue. Il sera par exemple question de redéfinir les rôles et les fonctions de chacun.

 

Pour ce faire, le thérapeute pourra s’aider de différents outils tels que le « génogramme » (ou arbre généalogique), le blason familial, les sculpturations, etc.

 

Lors de ces entretiens, l’ensemble de la famille nucléaire (parents et enfants) est concerné. Notons toutefois qu’en fonction de la problématique présentée, les grands-parents ou d’autres proches pourraient également être conviés.

 

Durée et tarif :

 

Séance (50 minutes) : 60 euros.

 

Psychothérapeute :

 

Jennifer Michiels