Bilans neuropsychologiques pour l’enfant et l’adolescent de 6 à 18 ans.

 

Problématiques :

 

  • Suspicion de haut potentiel ou de déficience mentale
  • Agitation importante, impulsivité et/ou suspicion d’hyperactivité
  • Difficultés d’ordre attentionnel
  • Difficultés d’apprentissage (échec scolaire, etc.)

 

Liste non exhaustive des tests utilisés :

 

  • WISC-V
  • WAIS-V
  • Matrices de Raven
  • Stroop
  • CMS (échelle de mémoire pour enfants)
  • TMT (Trail Making Test)
  • TEA-Ch
  • NEPSY-II
  • Block tapping test

 

La neuropsychologie est une discipline scientifique qui s’intéresse aux relations entre les structures cérébrales et le comportement humain. Elle étudie l’impact des dysfonctionnements d’origine neurologique ou développementale sur les fonctions cognitives et le comportement. Le bilan neuropsychologique, qui peut avoir une visée diagnostique, permettra également d’identifier les forces et les faiblesses de l’enfant/l’adolescent et ainsi de lui offrir l’aide la plus adéquate.

 

Déroulement du bilan :

 

De façon générale, un bilan est réalisé sur deux ou trois séances d’une heure.

 

  1. Anamnèse

Le bilan neuropsychologique débute par un entretien préliminaire, au cours duquel le neuropsychologue réalise une anamnèse. L’objet de cette première étape est de recueillir des informations concernant le contexte de la demande, mais également des informations relatives au patient telles que par exemple son parcours scolaire, ses antécédents médicaux ou encore l’existence d’autres troubles.

Cet entretien préalable avec l’enfant et ses parents permet d’établir une relation positive nécessaire pour le bon déroulement de la suite de l’évaluation. L’anamnèse permet également de connaître la situation familiale du patient, de recueillir des informations sur son fonctionnement antérieur, d’évaluer la conscience que celui-ci a de ses troubles, d’analyser ses réactions affectives par rapport à ceux-ci, son état psychologique et émotionnel, ou encore les répercussions des troubles sur ses activités quotidiennes.

De plus, le neuropsychologue peut déjà observer, s’il y en a, un certain nombre de difficultés cognitives lors de l’anamnèse. Tout au long de l’entretien d’anamnèse et lors de la passation des tests, le neuropsychologue observe la manière dont le patient se comporte. Ces informations, qualitatives, viendront compléter les données quantitatives obtenues à travers les tests et seront prises en compte lors de l’interprétation des résultats.

 

  1. Passation

Le neuropsychologue utilise des outils normés et standardisés, spécifiques ou non à certains domaines de la cognition. Le choix des épreuves administrées se fera en fonction de la pathologie suspectée, des hypothèses qu’il a formulées, ou de contraintes telles que l’âge.

Il s’agit généralement d’épreuves que l’on appelle « papier-crayon » mais des tests informatisés peuvent également être utilisés. Les performances du patient sont analysées quantitativement. À côté de cette appréciation quantitative, une évaluation plus qualitative pourra prendre place dans le bilan.

Un bilan neuropsychologique peut explorer divers domaines de la cognition tels que le raisonnement, les fonctions exécutives, la mémoire, l’attention, la perception, les capacités visuo-spatiales, les praxies, le langage et la communication, ainsi que les émotions et les comportements.

 

  1. Restitution

Après avoir corrigé et analysé les résultats obtenus aux différentes épreuves administrées, le neuropsychologue va confronter ces données à ce qu’il a pu observer pour pouvoir finalement les interpréter.

Les résultats seront ensuite présentés et expliqués aux parents. Le cas échéant où un trouble serait mis en exergue lors du bilan, les conséquences de celui-ci ainsi que les potentielles prises en charge thérapeutiques possibles seront présentées aux parents. Outre les conseils prodigués à l’enfant et à ses parents, et les possibles aménagements de l’environnement, d’autres prises en charge telles que la stimulation cognitive ou la mise en place de stratégies de compensation pourront être proposées. Le but ultime étant d’améliorer le fonctionnement de l’enfant/l’adolescent dans ses activités de la vie quotidienne et d’améliorer sa qualité de vie en favorisant par exemple son sentiment de bien-être.

 

Durées et tarifs :

 

Bilan intellectuel enfant/adolescent : 90 euros.

 

Bilan neuropsychologique enfant/adolescent : 200 euros.

  • Anamnèse (30 min)
  • + Testing (2 h)
  • + correction des épreuves, analyse et rédaction du rapport (2 h)
  • + explications et remise des résultats
  • (40 euros /heure de testing supplémentaire)

 

Séance de rééducation neuropsychologique enfant/adolescent (45 min) : 40 euros.

 

Neuropsychologue :

 

Jennifer Michiels