Prise en charge de la famille dont un de ses membres est porteur d’un handicap.

 

Problématiques :

 

  • Difficultés et décrochage scolaires
  • Familles recomposées
  • Difficultés relationnelles intrafamiliales
  • Violences intrafamiliales
  • Stress, anxiété, angoisse, gestion émotionnelle auprès d’un membre de la famille
  • Difficultés liées aux cycles de la vie et à la modification des règles
  • Symptômes psychiatriques émergents chez un des membres de la famille

 

Prise en charge :

 

Le ou les symptômes sont regardés ici comme nous « racontant » quelque chose à propos des relations familiales à ce moment-ci de leur histoire « ici et maintenant ». Le système n’est plus « fonctionnel », il est comme bloqué et les symptômes apparus révèlent ce dysfonctionnement.

 

Comment dès lors « relancer la machine » sans qu’un des membres de la famille ne doivent « se sacrifier » au point d’en être malade et être le seul porteur des symptômes.

 

Comme le disait Mony Elkaim, psychiatre et professeur à l’université libre de Bruxelles, « notre patient n’est pas le patient ; notre patient ce sont les relations entre lui et les membres de sa famille ».

 

Ce sont donc ces relations que la thérapie se propose de « travailler » de sorte de « refaire sens autrement en les modifiant », ouvrant la voie à d’autres pistes, d’autres alternatives à partir desquelles émergera un nouvel équilibre moins problématique et plus serein pour l’ensemble du groupe

 

Durée et tarif :

 

Séance familiale (50 à 60 min) : 60 euros

 

Psychologue : Alain Grandhenry