Prise en charge de la personne et du couple qui font face à des difficultés relationnelles, affectives et/ou sexuelles.

 

Problématiques :

 

  • Conflits fréquents
  • Cristallisation des conflits
  • Difficultés ou manque de communication
  • Éloignement
  • Sentiment que l’amour s’éteint
  • Infidélité
  • Schémas répétitifs dans le couple et/ou dans le choix de partenaire
  • Difficultés relationnelles suite à une séparation
  • Questionnement autour de sa vie sentimentale ou relationnelle
  • Dépendance (-contre-dépendance) affective ou peur de l’engagement
  • Hésitation quant à une séparation ou un désir de ‘bien’ se séparer
  • Questionnement sur l’avenir du couple
  • Événement ponctuel de vie qui ébranle le couple
  • Recomposition familiale

 

Objectifs :

 

  • Améliorer la relation entre les partenaires
  • Trouver de nouvelles stratégies pour mieux gérer les difficultés présentes et futures
  • Faire le point sur la relation
  • Résoudre les impasses
  • Intégrer les vécus douloureux
  • Retrouver une relation saine
  • Réécrire certaines parties de leur histoire
  • Prendre une décision quant à l’avenir du couple
  • Redéfinir un nouveau type de relation et d’organisation, après une décision de séparation
  • Assurer une transition familiale favorable à préserver l’équilibre des enfants et des anciens partenaires

 

Prise en charge :

 

Les personnes cherchent des solutions pour différents types de problèmes et chaque couple est différent.

Le psychologue, lors d’une thérapie de couple, fonctionne comme un tiers objectif qui aide les deux partenaires à exprimer leurs pensées et leurs sentiments, afin de les aider à identifier et à clarifier les problèmes éventuels. Le thérapeute est là pour aider le couple à trouver un moyen de gérer les conflits qu’il n’a pas été en mesure de résoudre efficacement par ses propres moyens. Au sein du cabinet, l’attention sera fixée sur la perception de l’un et de l’autre des différentes problématiques, ainsi que de la perception de la relation dans son aspect global. Le thérapeute donne les moyens à chacun d’exprimer ses insatisfactions par rapport à la relation et non par rapport à l’autre. Le but d’une thérapie n’est pas de déterminer qui a tort ou raison, mais plutôt de rétablir ou améliorer la communication, de suggérer la modification de certains comportements et d’assurer que la relation soit à nouveau confortable et agréable.

 

Au sein d’une thérapie, le questionnement du thérapeute peut offrir au couple une nouvelle perspective, on y réapprend à se parler et à s’écouter. Ensuite, la thérapeute peut agir comme un médiateur, en essayant de dissiper les malentendus dans la communication. C’est souvent difficile pour les couples de le faire eux-mêmes car ils sont émotionnellement impliqués dans la situation. Enfin, le psychologue peut également aider les partenaires à envisager d’autres moyens de gérer les situations problématiques.

Il faut savoir que, souvent, les problèmes de la vie quotidienne ont une incidence sur les relations intimes. Si tel est le cas, Pauline Vervloesem, également formée en sexologie, s’intéressera alors à la sexualité des partenaires.

 

Que ce soit en couple ou en individuel, chaque suivi débute par une clarification de la demande. Il s’agit, non seulement, d’entendre vos attentes et vos besoins, mais aussi, de faire connaissance et de voir s’il est possible d’entreprendre, avec la thérapeute, un travail thérapeutique. Cette clarification dure de une à deux séances.

Commence, ensuite, le suivi à proprement parlé. Au cours de ce dernier, le psychologue travaille principalement avec ce que vous amenez. C’est à travers vos expériences quotidiennes, qu’elles soient positives ou négatives, que vos fonctionnements, vos blocages, vos forces seront abordés. Nous partons de faits récents pour ensuite nous en décentrer et obtenir une vision plus globale de vous, de votre couple et de vos relations. Lors du suivi, les histoires familiales de chacun sont également travaillées. Savoir d’où l’on vient nous permet de mieux comprendre les chemins de vie que nous empruntons et d’opérer des choix plus éclairés.

 

Fréquemment, les couples viennent consulter en dernier recours. Dès lors, on pense souvent que la thérapie conjugale est destinée aux couples en difficultés. Pourtant, celle-ci s’adresse aussi à celles et ceux qui souhaitent simplement donner un souffle nouveau à leur relation et/ou qui désirent réfléchir ensemble et améliorer le couple qu’ils ont construits.

 

Durées et tarifs :

 

Séance individuelle (50 min) : 50 euros.

Séance en couple (60 min) : 75 euros.

 

Psychologues:

 

Aurore Pierre

Pauline Vervloesem

Marco Di Tomasso